Le 15 juillet les chercheurs de l'Etablissement Vanille de Tahiti, de l’Université de la Réunion, du Conservatoire Botanique National Mascarin, du parc National de Guadeloupe, de l'Université d'Orsay seront heureux de vous présenter les résultats du projet de Recherche VaBiome sur la caractérisation, la protection, l'utilisation durable et la valorisation de la diversité des vanilliers dans les régions tropicales européennes, lors d’un séminaire de restitution à 8h30 à la mairie de Uturoa. Les présentations seront suivies d’une collation – discussion et d’une conférence de presse.



Pour chaque territoire, impliqué dans le projet VaBiome, il est question de mieux connaître, préserver et valoriser sa vanille. Pour la Réunion et Tahiti, il s’agit surtout d’améliorer sa qualité ; pour la Guadeloupe, de démarrer ou relancer une production de vanille, mais aussi de préserver les espèces sauvages, comme pour Mayotte dans la région des Comores. Il s’agit pour les chercheurs impliqués, de recenser et étudier la biodiversité de la vanille, sauvage ou cultivée, via des prospections en forêt ou en plantations, essentiellement en Guadeloupe et aux Comores. Suit ensuite une étude de la diversité génétique qui doit déboucher sur la dernière étape : l’amélioration de la qualité de la vanille cultivée et la protection des espèces sauvages.

Après un atelier de lancement à l’ile de la Réunion (mars 2012), une réunion à mi parcours en Guadeloupe (mai 2014), les équipes de Tahiti, de Guadeloupe, de la Réunion, de Mayotte et de Paris se réuniront à Raiatea du 13 au 17 juillet 2015 pour établir le bilan de leurs recherches. Une restitution publique des résultats aura lieu le mercredi 15 juillet à 8h30 à la mairie de Uturoa.

Un dossier de presse peut être téléchargé sur le lien suivant :

http://filex.univ-reunion.fr/get?k=CMu6FSPZ5LtfmvK29Rx

2015 07 viabome